Photo: Valentin Homberger
Photo: Max Baumann
Photo: Valentin Homberger
Photo: Valentin Homberger
Photo: Valentin Homberger
Photo: Valentin Homberger
Photo: Max Baumann
Photo: Valentin Homberger
Photo: Valentin Homberger
Photo: Valentin Homberger

Iuliomagus (SH)

Les débuts des cures thermales!

Photo: Valentin Homberger
Photo: Max Baumann
Photo: Valentin Homberger
Photo: Valentin Homberger
Photo: Valentin Homberger

Chez les Romains, les thermes ne servaient pas qu’à l’hygiène corporelle, mais avaient aussi une fonction sociale et culturelle. On s’y rencontrait, discutait, politisait, négociait et écoutait les derniers commérages. On pouvait aussi se faire masser, souffrir un peu pour être beau, ou encore s’adonner à des exercices physiques. Autour des bains, de nombreux stands et commerces proposaient des en-cas ainsi que des objets du quotidien. Les thermes romains sont donc comparables à nos centres de wellness et de détente contemporains. La petite ville romaine de Iuliomagus, de son nom celte et latin, a vu le jour vers 70 à 80 après J.-C. Deux siècles durant, elle a été le centre culturel, politique et économique de la région. Aujourd’hui, il s’agit d’une zone archéologique protégée et d’un site archéologique d’importance nationale. Ce trésor culturel vieux de deux millénaires est toujours aussi fascinant. La Fondation Pro Patria a apporté son soutien à la réalisation du musée.

Organisme responsable
Association Pro Iuliomago, Gesellschaft für Archäologie im Kanton Schaffhausen